Les Bidules d'Isa

Les photos et les bidules d'une pelleteuse de nuage...

08 septembre 2014

Les livres de l'été

profanes

Le meilleur endroit pour lire cet été les plages de Saint-Malo, le Royal Botanic Garden d'Edinburgh ou comme ici Arthur's seat, toujours à Edinburgh. Oui, mais pour lire quoi ?

- L'expert - Trevanian (**)
- Les gens heureux lisent et boivent du café - Agnès Martin-Lugand (***)
- La septième trompette - Peter Tremayne (**)
- Les hommes cruels ne courent pas les rues - Katherine Pancol (*)
- Corniche Kennedy - Maylis de Kerangal (**)
- La fille de l'Irlandais - Susan Fletcher (***)
- Adèle et moi - Julie Wolkenstein (***)
- Le journal secret d'Amy Wingate - Willa Marsh (***)
- Louis et la jeune fille - Cécile Ladjali (**)
- Toujours avec toi - Maria Ernestam (***)
- La horde du contrevent - Alain Damasio (**)
- Profanes - Jeanne Benameur (****)
- Le livre qui va vous sauver la vie - A.M. Homes (**)
- Portes ouvertes - Ian Rankin (***)
- Diary of a wimpy kid : Cabin Fever - Jeff Kiney (**)
- Le voyage de Nina - Frédérique Deghelt (***)

Posté par ibeuvin à 12:31 - Le meilleur endroit pour lire - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

    Ouf ! il n'est pas ds ta liste , celui dont tout le monde parle ...

    Posté par Velutine, 08 septembre 2014 à 20:13
  • @Velutine : aucun risque qu'il n'arrive chez moi celui-là ! Je ne comprends pas les gens qui se précipitent en masse pour l'acheter. Enfin, si ça peut permettre à certains de trouver le chemin d'une librairie de quartier et d'acheter un vrai livre...
    Pour moi, la rentrée littéraire, c'est le dernier Jean-Marie de Roblès que j'attendais avec curiosité et qui vient de sortir chez Zulma.

    Posté par isa la sorciere, 08 septembre 2014 à 20:47
  • C'est bien, c'est éclectique comme liste. J'aime les gens qui ont des goûts grand écart.
    Signé : une vieille bique blogeuse (eheh, rapport au débat chez delphine/la rimule).

    Posté par Ktl, 08 septembre 2014 à 21:10
  • @ktl : eh eh ! Heureuse de te voir passer ici !! C'est vrai que c'est éclectique. Même pas fait exprès. Déjà ado, la bibliothécaire de ma petite ville ne comprenait pas que je puisse aimer autant Zola que Vian
    Après, il y avait une certaine cohérence entre le livre et l'endroit où j'étais, lire Corniche Kennedy sur la plage Bon Secours à st-Malo ou Adèle et moi qui se passe en partie à Saint-Pair lu juste après avoir rencontré quelqu'un qui y va chaque été. Ou des éléments qui se retrouvent d'un livre à l'autre comme le vif chez Damasio et être vif dans Profanes. Et puis, visiter Edinburgh m'a donné le goût de découvrir Rankin qui m'a permis de prolonger mon voyage en reconnaissant les endroits où ses personnages évoluent...

    Posté par isa la sorciere, 08 septembre 2014 à 22:19

Poster un commentaire